mercredi 12 mars 2008

Murielle, où diable est-tu et qu'as-tu fais ces dernières semaines?

Quelle excellente question, chers lecteurs aguerris, et quelle réponse des plus extraordinaires vous attend!

Tout a commencé avec l'épique voyage à Edinburgh en Écosse que j'ai bravement effectué la fin de semaine du 1er mars... quelle aventure, mes amis!!! Je vous explique: Emma, Jake, Jane et Andrew, des amis Ontariens avec lesquels je travaille comme guide de rivière l'été, sont tous en échange en Écosse en ce moment... alors j'avais planifié d'aller les visiter un weekend. C'est alors que j'ai repris contact avec un autre ami, José, qui est originaire de Barcelone et qui habite a Pamplona en ce moment pour ses études de médecine... comme il est aussi copain avec les Ontariens, il me propose de monter les voir ensemble... de fil en aiguille, Ettore et Giaccomo, deux autres amis d'Italie, toujours collègues de travail du même endroit en Ontario, décident de nous rejoindre là-bas... et c'est ainsi que notre voyage s'est organisé un peu à l'improviste, en se dépêchant d'aller visiter l'Écosse avant d'être trop dans le jus avec l'école...



Donc le jeudi matin je m'embarque dans un bus pour León à destination de Zaragoza (Saragosse), une ville de la province d'Aragon, oú José est supposé venir me rejoindre après un examen à Pamplona. Un ami de José a pour parents les propriétaires d'une chaîne d'hôtels, et donc on a pu obtenir une chambre en plein centre ville pour des pinottes. Seul problème, la chambre est au nom de José... donc je ne peux pas y accéder avant son arrivée (vers 22h) et je dois errer sans but dans la ville en l'attendant... Zaragoza est une très jolie ville, mais en ce moment il se prépare un gros événement genre "expo 67" donc presque toute la ville est un gigantesque chantier... donc je me suis trouvé un petit café sympa et je me suis avancée dans mes lectures pour l'école... hi que je suis donc studieuse, haha! Enfin bref, José arrive enfin, c'est vraiment bien de le revoir après presque deux ans, on va souper ensemble (on se souvient qu'ici 22h est une heure parfaitement acceptable pour souper), on rattrappe deux ans de conversation et on se couche relativement tôt, prêts pour une longue journée de transports pour le lendemain...



Le matin suivant, on attrappe une chocolatine et un café vite fait et on monte dans le rutilant Suzuki Gran Vitara de José en direction de Girona, une ville un peu au Nord de Barcelone d'où notre avion doit décoller... les paysages de la Catalogne sont vraiment magnifiques, avec des vallées brumeuses et des plaines arides... et plein plein de gens qui parlent Catalan... heureusement, ça ressemble à un mélange de Français et d'Espagnol donc je comprends pas mal tout... ouf! Arrivés a Girona, il fait un temps superbe... 22 degrés et du gros soleil... en dégustant un café avec de la glace sur une terrasse, José et moi on commence à se dire qu'on est twits de monter dans le froid et la pluie alors qu'il fait si beau ici... enfin bref. On monte dans notre avion sans problèmes, le vol dure environs 2h30 et l'atterrissage est terrifiant parce qu'il y a un vent qui frôle l'absurde à notre arrivée à Glasgow... qu'à cela ne tienne, au moins on est en Écosse et en un morceau! Je découvre avec ébahissement que mon cellulaire n'a pas de réception en dehors de l'Espagne dans le train pour le centre-ville, dans lequel on jase avec un autre type de Catalogne qui finalement s'avère avoir plein d'amis communs avec José... décidément la Catalogne c pas si gros que ça même si sa capitale a plusieurs millions d'habitants, héhé... Arrivés en ville, on change de station de train à la grosse pluie battante et on monte dans le train pour Edinburgh... en 40 minutes, on est à la station Waverley, où après des démarches complexifiées par le fait que mon cellulaire marche pas, on finit par trouver Jake, Giaccomo et Ettore, fous de joie de se voir enfin. Jake nous amène à la résidence des étudiants, où se trouvent déjà les autres... quelle n'est pas notre surprise de voir que deux autres filles qui travaillent avec nous, Liz et Missy, sont aussi de la partie! Heureux de se retrouver les 10 tous ensemble, on laisse nos bagages à la résidence et on va faire la fête en ville... soirée mémorable s'il en est une... et finalement on va dormir chez Jake.



Le lendemain je me réveille sur un matelas gonflable à moitié dessoufflé entourée de José et des deux Italiens... on se chamaille pour la douche et ensuite Jake nous emmène déjeuner dans la vieille ville... un déjeuner typique écossais, avec oeufs, bacon, scones, saucisses, champignons frits, patates hachées, thé, etc... un repas des plus satisfaisants, surtout après 2 mois de café con leche et de tartines espagnoles!!! On poursuit notre tour de ville, Jake nous montre les différents bâtiments de la ville et nous emmène sur Princess St., d'où on peut admirer le château, ainsi que sur le Royal Mile, une des rues les plus anciennes de la ville. On achète quelques provisions et on se réunit tous les 10 encore une fois pour aller faire une excursion sur le Arthur's Seat. Il s'agit d'une montagne un peu en dehors de la ville du haut de laquelle on peut admirer toute la ville d'Edinburgh d'un côté et la Manche (le bras de mer qui sépare la France des Îles britanniques pour ceux qui sont nuls en géographie) de l'autre. L'ascension est assez intense, surtout la première partie lors de laquelle Andrew et Jake décident de faire leurs courageux et montent en dehors du sentier battu... avez-vous déjà escaladé une surface pratiquement verticale couverte de bouette et de gazon? Eh bien vous pouvez savoir ce que j'ai vécu, haha. Bref, après le gazon, ce fut un sentier de gravelle exposé à des vents complètement absurdes, puis un escalier a même le roc jusqu'au sommet... je me sentais un peu comme Frodon qui escalade la montagne du destin dans le seigneur des anneaux... surtout avec le vent de la mort qui soufflait presque suffisamment fort pour nous faire faire un vol plané vers la Manche! Mais bon après un effort soutenu, nous sommes parvenus jusqu'en haut et nous avons pris une petite frette pour célébrer notre succès! Sur le chemin du retour, on a vu un arc-en-ciel au dessus de la Manche, ce qui nous a fait tous chanter en coeur "over the rainbow so high", une chanson qui tourne énormément dans les clubs branchés d'Espagne et d'Italie... au grand ébahissement des anglais. Nous sommes passés par un chemin différent pour revenir sur le plancher des vaches. À mi-chemin, il y avait les ruines d'une vieille chapelle romane... un décor digne des films! Une fois de retour aux résidences, Jake et les "euros" m'ont enseigné à jouer au Texas Hold'em (ce qui manquait grandement à ma culture) et nous sommes sortis souper tous ensemble dans un pub sur le campus de l'université. J'ai mangé un burger de BOEUF, un produit qui est super rare et cher en Espagne et qui me manquait un peu, je dois l'avouer. Après une autre sortie en boîte, je suis passée sur le royal mile pour acheter des "chips and gravey", un équivalent écossais de la poutine... Ils ont aussi des "chips and mushy peas", soit des frites avec des pois verts pilés... c un peu pâteux mais c pas mal, j'trouve.

Le lendemain matin, nous nous sommes réveillés peinards et nous sommes allés prendre le p'tit dej' au "Elephant House", le café dans lequel J.K. Rowling a écrit ses premiers Harry Potter. Le café était très sympa, les oeufs brouillés avec saumon fumé excellents, j'ai pu boire ma première vraie tasse de thé "English Breakfast" et la vue de la fenêtre arrière sur la vieille ville valait à elle-seule le détour... une belle fin de voyage, bref... mais c'est alors que la véritable épopée a commencé...

De retour à la gare pour prendre notre train, José et moi on s'est trompés de plate-forme... et on a manqué le train de 7 secondes... maudite ponctualité britannique!!! On a donc pris un bus dans l'espoir d'arriver à temps à Glasgow pour attrapper un taxi pour l'aéroport et prendre notre vol... mais finalement, nous sommes arrivés 5 minutes après la fermeture du guichet (qui pour des raisons obscures ferme plus tôt chez Ryanair que chez toute autre compagnie aérienne low cost)!!!! "Crotte de bique" de dire Murielle, et "Joder" de dire José... surtout que lui, il avait un examen hyper important à Pamplona à 13h le lendemain! Donc pas question de prendre le vol du lendemain... on demande donc à la madame bête de Ryanair de nous donner le prochain vol pour l'Espagne pas trop cher... qui s'avère avoir pour destination... Murcia. Encore une fois, pour ceux qui sont pas forts en géographie, Murcia c'est proche de Alicante, à la pointe sud est de l'espagne... et c'est probablement le point le plus éloigné de León qui puisse exister!!! Donc bref on est deux paumés à 11h le soir dans un aéroport secondaire de Murcia... la galère! José finit par se booker in extremis un vol pour Barcelone pour le lendemain, d'où il prendra le bus jusqu'à Girona, sautera dans sa voiture et se rendra juste à temps pour son examen à Pamplona... et moi? Eh bien j'ai pris une navette pour la station d'autobus en me disant que j'allais probablement devoir me trouver une chambre pour passer la nuit en attendant de trouver un bus pour Madrid... heureusement, j'ai été chanceuse dans ma malchance et à mon arrivée, il restait des places dans un bus qui partait pour Madrid avec une connexion pour León dans moins d'une heure!!! J'ai donc sauté dans le bus et je suis arrivée à León le lendemain, raquée de mon voyage mais bien contente de mes aventures écossaises!!!!

Et voilà. Ici s'achève l'Odyssée Écossaise... mais ce n'est certainement pas la fin de mes aventures en Europe! Depuis mon retour, j'ai notamment bravement combatu une mauvaise grippe, je suis sortie avec des copains pour la fête de quelques amis (je sais pas ce qui se passe mais on dirait que c'est la fête de la moitié de la population mondiale au mois de mars!!!), j'ai appris à jouer au foot (ou du moins à être sensiblement moins poche qu'avant), j'ai écouté des films en version originale anglaise pour gratis (Matchpoint, the Interpreter, the Big Lebowski, etc.), je me suis fait des potes de Turquie avec lesquels je prévois aller à la mer, j'ai bouffé du poulet au curry et des pâtes au pesto avec une de mes amies et j'ai été à mes cours dans la joie et l'allégresse (le fait que j'aie jamais de cours avant 9h le matin et que j'habite à 10 minutes du campus aide beaucoup il faut dire)...

Ah, et il y a deux jours, une amie de notre cours d'Español de América nous a emmenés Marilyne, Geneviève et moi à "Matar Judíos" (tuer des juifs). Pas de panique, je n'ai pas encouragé l'holocauste, c'est juste une expression pour dire que j'ai été prendre des tapas et de la "limonada", une boisson locale semblable à de la Sangría et typique de la saison autour de la Semaine Sainte. Chaque bar a ses propres tapas de la maison et le bout le fun c'est qu'ici a León, c'est un des seuls endroits d'Espagne où les tapas viennent gratis avec une consommation... alors je me suis bourré la fraise de calmars frits, de patates avec du bacon, de pain avec du fromage et de l'huile ou avec de la tartinade de thon, de jambon fumé et de mini-pizzas... très diète, comme vous pouvez le constater!

Ah, dans la section nouvelles d'Espagne en général, Zapatero a été élu, ils ont retrouvé le corps de la petite Mari Luz (genre de Cédrika Provencher espagnole), il y a eu une grosse tempête au large de l'Atlantique qui a provoqué des vagues de 10 mètres sur les côtes de la Galicie et j'ai vu les commémorations du 11 mars 2004 en direct à la télé.

Eh bien je crois que c'est pas mal tout pour mes aventures pour le moment. Ce soir je pars pour Valence, pour aller visiter la ville et aller voir les festivités des "Fallas". Je ne suis pas encore certaine de ce que je veux faire pour les vacances de la semaine sainte (du 19 au 30 mars). Il y aura des processions avec de la musique et plein d'activités ici, mais j'aimerais profiter du congé pour aller voir les environs... je pense au Pays Basque, ou encore à Oviedo... en tous cas. De toutes façons peu importe ce que je fais je vous le laisserai savoir!!!

Sur ce portez vous bien, je sympathise avec ceux qui pelletent leurs 5m de neige et j'attends de vos nouvelles et commentaires!

3 commentaires:

Julien a dit…

Salut!

Ton histoire est bien intéressante, mais je crois que si tu peux voir la Manche à partir d'Edinburgh, c'est un peu comme si je montais en haut du Cap Diamant pour apprécier la beauté du lac Ontario ou de la baie des Chaleurs (Il y a au gros minimum 400km qui séparent Edinburgh de la manche). Dans les cours d'eau que j'imagine sont possibles de voir d'Edinburgh : Le Firth of Forth, la mer du Nord et si t'es vraiment vraiment (dans le sens de VRAIMENT) haut et que le temps est vraiment vraiment (oui oui, VRAIMENT) clair, la mer d'Irlande (mais j'en doute, vu que c'est un peu plus de 100 km, pis qu'y mouille tout le temps en Écosse).

Mais je te pardonne cette petite (bon, quand même assez grosse) erreur factuelle, vu que je t'aime bien dans le fond. Par contre être ton prof de géo, je réagirais différemment.

Sans rancune,
Ton ami qui prend plaisir à te reprendre même à l'autre bout du monde,
Julien

P.S. Je te souhaite d'être plus chanceuse pour le reste de ton voyage avec les transports, j'ai l'impression que tu subis d'éternelles badlucks avec les avions/trains/diligences (bon, t'as probablement jamais pris de diligences, mais on en reparlera une autre fois). Au moins maintenant t'as plus à te taper mes propres badlucks avec des voisins dérangeants pendant les voyages.

Evad a dit…

WOW!
Les aventures ne cessent de s'accumuler chez toi! Jamais tu ne saura avoir un voyage plate sans rebondissement. Une question, le petit café où J.K. Rowling a écris c'Est premier Harry Potter, est-ce que tu sentais ses inspirations? Je veux dire, est-ce que tu as senti l'espece d'atmosphere qui a du l'inspiré? Est-ce que ca ressemble à ca description du "Leaky Cauldron" ? hahahah Pure curiosité de lecteur!

Pour ici, comme tu le sais je crois, nous avons eu la tempête de l'année samedi le 8 mars et c'était intense. Des vents "absurde" come tu dis et tout le monde ici semblait se dire que l'apocalypse était arrivé. Comme nous savons si bien le faire par-contre, des twits sont quand quand meme sortie en voiture avec leur bébé. et oui! Une maman et son enfant nouveau-né ce sont dit, ouin ca serais une soirée parfaite pour sortir voir ma soeur a l'hopital! Évidement sa voiture a resté pris dans la tempête pas plus que 5 min plus tard. Bravo cet organe donné à la naissance qui s'appel le cerveau! Plein de gens ont été dans son cas et je ris de les entendre (ou les lires dans le journal) se plaindre de leur malheur! Bon d'accord j'ai aps fait meiux mais au moins c'tais pas en auto!

La-dessus, passe des bonne vacance et vie ca a fond! (tu le fais deja alorsen fait continue!)

Evad

Pierrot a dit…

Bonjour Mumu,

Tres interessant! J'ai ete impressionne par ta memoire de l'allure q'avait Montreal pour se preparer pour expo 67, c'a me rapelle de bons souvernirs, c'etait l'epoque ou l'on avait battu le record precedant pour l'accumulation de neige au Quebec (1964)

On a pas ce problem ici en Caroline du Nord. Ben m'a ecrit que tu vas les rejoindre a Paris en Avril, c'a a l'air que c'a vas etre difficle de louer un Pickup a paris. Ton blog est tres interessant et tes experiences semblent tres enrechissante, en tout cas c'a elargit ta vision des choses ( like "voir la Manche a partir d'Edimbourg), y'a tu des cours de Geographie en espagnol? :) :) :)


Pierrot