jeudi 22 mai 2008

Nouvelles aventures en sol léonais

Bonjour à tous, lecteurs assidus et éparses (mon doux j'me fais poète cette semaine!).

Eh bien, comme vous pouvez vous en douter, il m'est encore arrivé un paquet d'affaires depuis la dernière fois où j'ai écrit sur ce blogue, mais comme Sylvia m'a expliqué que je l'intimidais avec mes "gros textes longs" je vais essayer d'être un peu moins loquace que la dernière fois, ou du moins d'agrémenter mes propos avec quelques photos...
Où en étais-je la dernière fois? Ah, oui, la visite de Véro! Bon alors le souper chez Geneviève fut fort plaisant grâce à son excellent chili con carne ainsi que sa coloc basque sympa. Qand Véro est repartie, j'ai passé le reste de la semaine dans l'inactivité la plus totale à me reposer et à me regarder la mousse de nombril pousser... une fois un peu moins déglingue et avec quelques heures de sommeil réparatrices dans le corps, j'ai pu trouver la motivation de me monter quelques résumés et d'aller voir mon prof d'histoire pour savoir si j'étais dans le champ... finalement je suis dans le très très droit chemin, et après un long discours sur son écoeurite aigue du système universitaire espagnol et sur l'efficacité du système nord-américain (j'avais pas le goût de m'ostiner avec mais disons que j'étais plus ou moins d'accord...), il m'a dit que je n'avais pas à m'inquiéter, ce qui m'a grandement rassurée... hourra.

Le vendredi, ce fut l'anniversaire de Lalo, un type du Mexique... et comme tout bon mexicain, il a fêté ça en grand en nous invitant à l'appartement de son ami Hector, où se sont suivis les merengues et les chansons de reggaeton niaiseuses mais ô combien drôles à danser.


L'appartement bondé de Hector


Lubicka (Slovaquie), Kaan (Turquie) et Alper (Turquie) chez Hector

En milieu de semaine, j'avais reçu un e-mail de mon amie Chrystel (celle chez qui j'avais habité à San Sebastian) disant qu'elle aimerait bien me visiter... alors le samedi après-midi, la voilà qui débarque chez moi, juste à temps pour l'anniversaire de Geneviève... Pour les 25 ans de Geneviève, on avait décidé de fêter ça en grand en allant chez Sandra et en lui préparant un super gâteau aux bananes ainsi qu'une pizza faite maison par notre italienne de service, Sandra elle-même. On a donc passé l'après-midi ensemble Sandra, Chrystel, Marilyne, mon amie d'Espagne Cristina et moi à popoter, à emballer les cadeaux de la jubilaire et à gonfler des ballons dans la joie et l'allégresse. À l'arrivée de Gen, on l'a accueillie en grand, on a fait la remise des cadeaux et on s'est délectées de bruschetta, de pizza, de gâteau et d'un petit mousseux pas piqué des vers. S'en est suivie ensuite une grande tournée des bars qui s'est terminée à l'heure des poules... il faut bien en profiter un peu pendant qu'on est jeune, non?


mmm...pizza italiana!


Le splendide gâteau aux bananes de Geneviève, fait avec amour par votre humble serviteure!!!


En pleine virée des bars: Marius, moi, Bea, Chrystel, et la frisée dans le fond c'est Cristina...

Le lendemain, j'ai fait visiter les principales attractions de la ville à Chrystel, dont Plaza San Marcos, le Parque Quevedo (où des paons en liberté courent dans tous les sens), la cathédrale, et biensûr le bon vieux café Europa, où on a profité du délicieux chocolat chaud avec crème fouettée... miam! Le dimanche soir, on a téléphoné à nos mamans respectives pour la fête des mères après avoir profité des tapas du vieux-Leon et on s'est couchées assez tôt vu que mine de rien, il y avait école le lendemain. Chrystel s'est acheté de jolis souliers et a failli manquer son train pour retourner à San Sebastian, et ce fut la fin.

Chrystel qui découvre la faune léonaise
La semaine a été plutôt tranquille, ma prof de sociolinguistique était à un congrès de dieu-sait-quoi alors ça a nettement allégé mon horaire et ça m'a même permis de prendre un peu d'avance dans mes travaux. Vendredi dernier, le musée d'art contemporain de Castilla y Leon (Musac pour les intimes) changeait d'exposition et pour l'occasion le musée avait organisé un festival gratuit de musique pop et electronica. On a donc été de tapas (encore!) avant d'aller voir le premier spectacle dont les groupes étaient Hidrogenesse (un duo d'hommes qui font de l'électro bizarre et dont le guitariste ne portait pas de pantalons) et Dorian (très bon groupe!!!).
Le Musac et ses verres de couleur


Le chanteur du groupe Dorian

Le guitariste sans pantalons de Hidrogenesse

Je suis rentrée tôt (encore), parce que le lendemain je partais avec l'association des étudiants Erasmus pour Asturias, la province montagneuse au nord de Leon, pour faire une descente en canot sur la rivière Sella... bon là pas de panique, ça a rien à voir avec la descente que je fais l'été... mais ça a quand même été bien. On avait des bateaux à coque remplie d'air et super stable qui se ramaient avec des pagaies de kayak (moi j'ai demandé une rame de canot vu que j'suis pas mal plus habituée!!!). J'étais dans le bateau avec Petra, une amie de Slovénie qui était super contente de faire du canot pour la première fois. À mi-chemin, on a aidé deux filles Slovaques qui s'étaient coincées sur une roche (en fait sur LA seule roche de la rivière!) et on a attendu que les gens de l'école de canot viennent les chercher en compagnie de Alper, un ami de Turquie, et de sa compagne de canot, Lilla (Hongrie). Comme on a attendu assez longtemps, on était loin derrière le groupe et c'était bien parce qu'on avait l'impression d'avoir la rivière (et les montagnes magnifiques qui la bordaient) pour nous tout seuls! On a fait un peu de "cliff jumping" en chemin, ce qui consiste à sauter d'un point relativement élevé jusque dans la rivière. L'eau était super froide mais comme on portait des wetsuits on pouvait nager peinards. Il a plu un peu durant la journée mais en général ce fut génial. Sur le chemin du retour, on est arrêtés dans un petit village qui s'appelle Ribadesella, là où la rivière Sella se joint à la mer cantabrique. C'était un joli petit endroit et la plage était chouette. Malheureusement je n'ai pas de photos du canot comme tel parce que j'ai amené un petit appareil jetable étanche (pas question de scrapper ma caméra sous la pluie!), et les photos ne sont pas développées!

La plage de Ribadesella

Ligéa (France), ma partenaire de canot Petra (Slovénie) et Paulina (Roumanie) à la plage

La vue de la Sella vers les montagnes...

Le soir, je suis retournée au musac pour voir l'autre concert gratuit, celui de Kissogram (un groupe d'électro allemand) et de Stereo Total, un duo franco-allemand qui fait de la musique super bizarre mais qui est vraiment divertissant d'une certaine manière. On a dansé comme des fous et on a même parlé aux membres du groupe grâce à notre ami Marius, un allemand qui adore l'électro!

Le chanteur de Kissogram

DJ!

Le dimanche, j'ai grasse matiné et je suis allée chez Sandra pour réaliser un truc que je m'étais dit que j'allais faire il y a longtemps: me teindre les cheveux!!! Pas de lézard, j'ai pas les cheveux violets ou verts, mais bien bruns chocolat (couleur similaire à celle de mon papa pour ceux qui le connaissent). Ça fait changement, mais j'aime bien... et dans 28 lavages ça sera parti, donc pas de stress. Le soir même, Hélène, une amie du secondaire en visite de l'Espagne et de la Belgique pour voir sa famille, est passée chez moi pour quelques jours. On a refait la tournée des attractions léonaises, on est allées de... tapas, évidemment, et on a rattrappé 6 mois de conversation...

En train de faire rôtir du Chorizo


Hélène, moi, mes nouveaux cheveux et Marilyne de tapas
Bref c'est pas mal mes dernières péripéties. Dans la catégorie "Ce qui se passe en Espagne en ce moment", eh bien il y a eu un attentat de l'ETA dans un village près de Bilbao et ils ont fait une grosse opération policière qui les a menés à découvrir un laboratoire terroriste secret des basques à Bordeaux. Les autorités pensent que les gens qui ont été arrêtés sont ceux qui ont ordonné l'attentat de la semaine dernière et aussi celui de l'aéroport de Madrid en 2006. Aussi hier je suis allée voir la finale du Champions' League de foot, Manchester United contre Chelsea. C'est Manchester qui a gagné et les copains anglais semblaient ravis. Ah, et en fin de semaine ça va être le concours Eurovision et toute l'Espagne se mobilise pour son candidat dans la course à la gloire, Rodolfo Chilikuatre, avec sa chanson niaiseuse de ChikiChiki. Vous irez la voir sur Youtube, c'est probablement la pire chanson de l'histoire de l'humanité.
Et voilà. J'espère que le format "long texte mais avec des photos" vous plaira. Moi je retourne bosser sur mes essais. Dans un futur rapproché eh bien en fin de semaine je relaxe, je suis invitée à souper chez Marius et Bea (respectivement d'Allemagne et du Portugal) demain soir, je vais essayer de trouver des billets pour un ballet mardi qui arrive et le weekend prochain je vais à Salamanca voir Orishas en concert.
Bonne semaine à tous et j'ai hâte de vous voir la bette dans MOINS D'UN MOIS (je reviens le 18 juin au soir à Québec pour ceux qui seraient pas au courant).

dimanche 4 mai 2008

On aime ça des photos!!!

Bon, alors pour m'excuser de mon absentéisme des dernières semaines, j'ai écrit un très long texte dans mon dernier post... et biensûr, avec un très long texte, on a besoin de beaucoup de photos pour expliquer...


Tout d'abord, une visite de Paris digne de ce nom ne serait pas complète sans voir la Tour Eiffel scintiller des Champs de Mars...


...ou sans un petit tour à Notre-Dame et sur l'île de la Cité...


Mais commençons par l'événement marquant de mon début de voyage, soit la rupture de la bouteille de porto à l'aéroport (pour l'histoire complète, voir dernière entrée sur mon blogue)

Voici la preuve que mon ancêtre a bel et bien sculpté une partie de la frise de l'arc de triomphe...

Montmartre: bienvenue dans le stéréotype parisien...

La Défense, où mon papa avait ses réunions avant qu'on se rencontre


Parlant de papa et maman, nous voici tous les trois près de Notre-Dame

Pour clore notre deuxième journée, Sandra et moi on a fait un petit tour aux Jardins du Luxembourg. Le "L", c'est pour Luxembourg, pas pour "looser"...


Voici le bracelet de trip de Caro et de moi, 6 ans après notre expé de canot camping sur la Coulonge... plutôt cool, non?


De retour à Leon, on a fait quelques sorties, dont celle-ci dans un pub qui s'appelle le Local, pour essayer leur "cana especial", un genre de bière super sucrée. La prochaine fois, on va se dégêner et essayer leur jeu de dards!


Moi à Bilbao qui s'apprête à déguster notre festin de restants de lunch d'autobus et de trucs achetés au dépanneur après avoir erré dans le Vieux Bilbao à la recherche d'un restaurant ouvert et s'être écoeurées au bout de 1h40

Le musée Guggenheim de Bilbao et une grosse grosse araignée en métal. Yen a une pareille à Paris.


Moi qui prend le soleil sur une terrasse du Vieux Bilbao... c'est pas facile la vie!

Chrystel et moi au sommet du mont Urguell, à San Sebastian. C'était cool de se revoir après 2 ans sans aucun contact!!!

Moi à une des plages de San Sebastian, celle où il y a de bonnes vagues pour le surf

Moi, Chrystel, Geneviève, Véro et Josiane la coloc de Chrystel en compagnie de notre poutine de fortune... on était un peu nostalgiques faut croire...

Le bon vieux "toro" espagnol. Il y a plein de ces silhouettes de fer sur le bord des routes en Espagne et c'est un grand classique, mais je n'en avais jamais vu un d'aussi près... la petite affaire blanche à côté de sa patte, c'est moi.

La capea. Comme vous voyez, les taureaux étaient pas super gros, mais bon quand ça décide de charger mettons que c'est mieux de se tasser, comme nous le démontre ce charmant étudiant de Pamplona. Ci-après vous pourrez voir en vidéo toute la folie de cette fête...
video

Les grottes de Valporquero... super impressionnant!

La petite église du village de Viadorra

Véro et moi à Viadorra


Moi en route vers l'ermitage de San Froilan (le patron de Leon), un peu après Viadorra...